Psychanalyste… diplôme et méthode

Chaque catégorie de spécialistes en psychologie – psychothérapeutes, psychologues, psychanalystes, psychiatres – doit posséder un diplôme bien précis.

  • Psychanalyste

À ce jour, la profession de psychanalyste n’est pas réglementée par l’Etat en France.

Certaines universités décernent des diplômes en psychanalyse, en tant que spécialité. Cependant la formation classique (théorique et pratique, psychanalyse personnelle, analyse didactique, contrôle) s’effectue au sein d’associations psychanalytiques. Donc votre psychanalyste peut n’avoir aucun diplôme.

Par conséquent, chacun est en droit de décider si les études qu’il a faites sont suffisantes pour s’auto-déclarer psychanalyste.

En ce qui concerne les personnes les plus dévouées à ce métier, qui sont malheureusement très rares, les études peuvent en association ou en école peuvent comprendre une formation théorique en psychopathologie clinique, en histoire de la psychanalyse, en concepts psychanalytiques, en courants psychanalytiques, études de cas, etc. Qui plus est, beaucoup d’école et d’association impose également une psychanalyste personnelle, une analyse didactique et des séances supervisées.

  • Méthode

Dans la mesure où le métier n’est pas réglementé, parler de méthode est un peu présomptueux. Après tout, une personne qui n’a pas fait d’étude et qui se pose en psychanalyste n’aura strictement aucune méthode.

Mais selon le concept, la psychanalyse a pour objet l’étude approfondie du fonctionnement psychologique d’une personne. L’idée première est l’interprétation révélant le contenu latent (inconscient) à partir du discours manifeste du patient incluant les récits de rêves. L’histoire personnelle du patient, ses souvenirs, ses rêves et ses émotions constituent la matière à partir de laquelle s’effectue le travail d’analyse.

Le rôle du psychanalyste est d’écouter le patient, d’analyser son discours pour en comprendre le cheminement, selon les termes consacrés, avec « neutralité » et « bienveillance ». Le psychanalyste doit savoir attendre, se taire et, le moment venu, donner l’interprétation « qui convient » et libérer le patient de ses tensions. Aux moments qu’il juge opportuns, il donne au patient un minimum d’explications sur son cas ainsi que sur les objectifs et les moyens du traitement.

Tout ceci reste bien entendu très subjectif, étant donné que l’on ne peut avoir aucune assurance des études du professionnel… N’hésitez cependant pas à lui demander quels sont ses diplômes et s’il peut vous les montrer si vous le souhaitez. Si vous n’osez pas demander de preuve, étant donné qu’aucune formation n’est requise, il est évident que vous ne pouvez pas l’accuser d’usurpation de titre. C’est à vous d’utiliser la législation et de choisir un professionnel dont le métier/les études sont régis par la loi.

Il est donc évident que le psychanalyste n’étant pas médecin, il n’est pas en mesure de faire la moindre prescription de médicaments.

À noter :

Il n’a JAMAIS ETE PROUVE que telle ou telle méthode est meilleure qu’une autre. Tout comme il n’est pas prouvé qu’aller voir un psy, et qui plus est de le payer pour cela, vous fera aller mieux, d’autant plus que les résultats ne sont pas comptabilisables. Oui, aller voir gratuitement un inconnu à l’écoute et plein de bons conseils qui aurait pour passe-temps « confident », donnerait parfois les mêmes résultats.

Il semble plus pertinent de dire qu’il est plus important de choisir la personne, à savoir le professionnel, que son label d’appartenance ou sa méthode-miracle.

 En effet, il existe des thérapies inefficaces, des thérapies interminables, des thérapies qui créent des dommages et cela, parfois, indépendamment même de celui qui la conduit. La réalité de la maladie mentale, la réalité de la chronicité et la réalité des états de décompensation, des suicides et des homicides liés à des raptus pathologiques en témoignent. Tous les vrais professionnels acceptant de se confronter à la réalité du monde psychiatrique font preuve d’humilité. Ils savent qu’ils ne sauvent personne, tout comme leur méthode.

Attention donc aux psychanalystes qui vous donnent l’impression de se sentir tout puissants vis à vis de vous! Les risques sont nombreux : complexe de Dieu, sectes…

Publicités

8 commentaires sur “Psychanalyste… diplôme et méthode

  1. Chris dit :

    Parce que les psychologues tout puissants n’existent pas?
    Je suis psy, humble et à l’écoute de toutes les pratiques de mes confrères. Des erreurs, j’en fais bien sur, mais ma longue expérience me dit quelle place j’ai en face de l’Autre.

    • hugosylvestre dit :

      Bonjour Chris,
      Bien sûr, il existe des psychologues qui s’estiment tout puissants. Il existe des personnes malintentionnées dans toutes les professions et autant de personnes bien intentionnées.
      Néanmoins, il est vrai que lorsque l’on est investi d’une responsabilité telle que la santé psychologique d’un patient, il est important de savoir se remettre en question et de faire attention à ses actes, surtout lorsque la thérapie est rémunérée. L’erreur est humaine, mais il faut prendre en compte le fait qu’une erreur peut avoir de terribles conséquences sur un patient en détresse psychologique et par conséquent ne pas sous-estimer l’importance de la responsabilité d’un psy. Il faut aussi que les gens comprennent que lorsqu’ils ne se sentent pas bien dès le début d’une thérapie et rebutent à l’idée d’y aller et qui plus est de payer, alors ils ont le droit de se tourner vers un autre professionnel. La plupart des gens oublient cela parce qu’ils se sentent redevables ou ont le sentiment de devoir obligatoirement poursuivre avec le psy avec lequel ils ont commencé une thérapie. C’est là l’erreur. Un psy ne convient pas à tout le monde et surtout, il existe dans cette profession comme dans toutes les professions, des personnes mal intentionnées et ce la peut avoir de graves conséquences. Il ne faut donc pas hésiter à stopper net une thérapie, même au bout de deux séances, pour aller voir ailleurs, si besoin.
      Bien cordialement.
      Hugo Sylvestre, collaborateur FauxPsycho.

  2. bernard dit :

    Bonjour,
    On peut devenir psychanalyste sans aucun diplôme ?

    • hugosylvestre dit :

      Bonjour Bernard,
      Actuellement, on peut effectivement devenir psychanalyste sans aucun diplôme, car tout comme le titre de « psychopraticien » ou « thérapeute en psychothérapie », le titre de « psychanalyste » n’est pas réglementé par la législation française.
      Néanmoins, il est mieux et conseillé de faire des formations en psychanalyse avant de se lancer dans une telle profession qui n’implique pas que l’écoute du patient. De nombreuses formations existent, de différentes qualités, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à se renseigner (même si aucun diplôme n’est obligatoire) pour le bien des futurs patients.
      Bien cordialement,
      Hugo Sylvestre, collaborateur Faux Psycho.

  3. edmond dit :

    bonjour, je connais un psychanalyste, il n’a aucun diplôme et il ne s’en cache pas, il a été formé dans diverses formations qui ne délivrent aucun diplôme, ça fait 23 ans qu’il pratique et il n’a jamais eu aucun soucis et ses patients sont heureux de sa pratique, pas cher, compassion et non sectaire. Alors je me demande, cette personne est-elle dans la légalité ou dans l’illégalité car j’ai vu qu’aucun diplôme n’est réglementé pour psychanalyste? et cette personne ne travail pas avec l’ARS, que faire j’attend vos conseils, j’ai enquêté avec une amie sur celui-ci et je suis même allé chez lui et il écoute et jamais il ne juge, très gentil, pas cher du tout comparativement aux autres qui ont un diplôme et en plus il ne compte pas les heures, il peut passer 2 heures au même tarif que pour une heure tant que le patient n’est pas fort pour partir de chez lui il ne le relâche pas dans la nature.
    il a été inquiété a l’époque par un syndicat pour usurpation de titre car il avait une plaque ou il y avait marqué psychologue et il n’a aucune formation, et depuis il a changé sa plaque il a un site internet et des cartes ou il y a marqué psychanalyste ainsi que sur a nouvelle plaque il y a marqué psychanlyste. Je me dis que si il était dans l’illégalité il n’aurait pas pris deux fois ce risque, il m’a dit qu’a l’époque psychologue ce n’était pas réglementé voilà son excuse, et aujourd’hui il m’a dit que pour psychanalyste c’est pas réglementé c’est pourquoi il travail a son compte et pas pour l’ars.
    Je ne comprend plus rien.

    • hugosylvestre dit :

      Bonjour Edmond,
      Pour être psychanalyste, il n’y a besoin d’aucun diplôme. Donc votre psychanalyste est dans la légalité. Si vous estimez qu’il vous aide, et est à l’écoute, et a de nombreuses qualités que d’autres, diplômés, n’ont pas forcément, l’important est que le patient sache lorsqu’il est suivi et paie sa séance que le psychanalyste en question n’a aucun diplôme ou qualification, ce qui ne l’empêche pas, pour autant, de pouvoir venir en aide à ses patients. Certains patients ont parfois surtout besoin d’une personne à l’écoute, qui ne porte aucun jugement et se montre attentif.
      Par contre, s’il exerce depuis 23 ans, et qu’en se lançant, il se disait à l’époque « psychologue », sachez que le statut de psychologue est réglementé en France depuis 1985, c’est-à-dire depuis 32 ans. Donc à l’époque, il était dans l’illégalité en toute connaissance de cause, malheureusement. Il est donc bien qu’aujourd’hui, il exerce avec le bon titre.
      J’espère avoir un peu éclairé vos interrogations.
      Bien cordialement,
      Hugo Sylvestre, collaborateur FauxPsycho.

  4. cano dit :

    Bonjour,
    Juste pour vous dire que votre site est superbe. Mon témoignage: à cause d’un c… [Modération: nom d’oiseau] de faux psy, mon ex-femme et moi, nous avons divorcés. Elle a utilisé ce c… [Modération: nom d’oiseau] de psy soit-disant « psychothérapeute » pour dire des mensonges sur moi, alors que moi, je lui ai conseillé de voir un vrai psychiatre.
    Bref, à l’époque, je ne faisais pas encore la différence, mais je voulais l’aider. Bipolaire, dépressive, colérique, elle en venait à être méchante avec moi et les fillettes (cassante, violente avec les fillettes). Elle est forte en manipulation, et il n’a rien vu venir ce psy a 2 balles. Elle m’a taillé un bon costard chez celui-ci, et ensuite elle m’a trompé puis quitté et sans avoir une once de regrets. Lorsqu’elle revenait de chez ce psy, je ne la reconnaissais plus. Il l’a faite changer…
    J’en ai pleuré. J’ai déprimé comme un chien battu. J’ai vu voler en éclat mon rêve de famille. Aujourd’hui, ce n’est pas encore fini. Nous sommes divorcés depuis 5 ans, mais celle-ci continue à me faire des problèmes. Ceci est dû a sa pathologie. Méfiez-vous, préservez vos couples! Mon ex était faible… Du genre à écouter tout le monde dehors, mais jamais à écouter son mari, proie idéale des gourous.

    • hugosylvestre dit :

      Bonjour Cano,
      Je vous remercie, et j’espère que ce site vous a été utile.
      Je suis navré de lire ce que vous avez vécu et à quel point l’intervention d’un psy a bouleversée votre vie. Si j’ai bien compris, votre ex-femme n’a pas été honnête avec ce psychothérapeute et il n’a rien vu. Malheureusement, les manipulateurs sont aussi tout à fait capables de faire croire ce qu’ils souhaitent à des psy. La manipulation n’est pas toujours évidente à percevoir. Avez-vous été en mesure de vérifier si le psychothérapeute en question avait bien les diplômes requis? Vous dites que votre ex-femme a changé à mesure qu’elle voyait ce psy… Il sera difficile de dire quel impact il a eu sur elle. Selon ce qu’elle lui aura raconté (de façon mensongère, a priori), il a pu lui conseiller à bon escient (le pensait-il peut-être en tout cas) de vous quitter malheureusement. Qu’elle vous ait trompé n’est, je l’espère, pas l’oeuvre du psy, même si, cela peut aussi arriver. J’ai déjà rencontré des faux psy qui prenaient beaucoup de plaisir à tenter à tout prix de séparer tous les couples qui venaient les voir et s’en vantaient… C’est terrible, et cela ne concerne pas tous les faux psy, fort heureusement.
      Dans votre cas, et comme bien souvent lorsqu’une thérapie se termine en séparation, il vous sera difficile de démêler la part qu’aura joué le psy dans tout cela et s’il pensait ou non être bien intentionné (rapport aux mensonges de votre ex-femme). Elle a, de toutes évidences, une pathologie complexe qui aura échappé à ce psy et a besoin de se faire aider. J’espère qu’elle trouvera toute l’aide dont elle a besoin. Il est navrant que l’intervention de ce psy ait eu de telles conséquences.
      Pourquoi ne pas faire des recherches auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de votre région pour vérifier si ce psychothérapeute possède bien un numéro ADELI? Et si cela pouvait vous aider, vous pourriez peut-être également lui écrire une lettre afin de lui expliquer ce qui s’est passé de votre point de vue, sans agressivité bien sûr, mais afin, peut-être, que si ce dernier tombait sur une autre personne présentant la même pathologie, il ne commette pas deux fois la même erreur!
      Je vous remercie encore de votre témoignage, et je vous souhaite de vous reconstruire, peu importe le temps que cela prendra. Petite histoire à part, mais qui vous inspirera, je l’espère : j’ai connu un homme de caractère qui, malgré une première histoire assez similaire à la vôtre, où il a vu ses 3 premiers enfants apprendre à le haïr sous l’influence de sa première ex-femme, a trouvé la force de refaire sa vie une seconde fois, d’avoir deux enfants, et après un simple divorce, dix ans plus tard, comme cela arrive souvent, de refaire sa vie une troisième fois et d’avoir un dernier enfant avec une femme qu’il a aimée plus que tout.
      Aussi dévastateur qu’a pu être l’arrivée de ce psy dans votre vie, ne le laissez pas continuer son oeuvre 5 ans après et trouvez la force d’avancer, si cela vous est possible! C’est ce que je vous souhaite! N’hésitez pas à nous réécrire, au besoin!
      Bonne continuation,
      Bien cordialement,
      Hugo Sylvestre, collaborateur Faux Psycho.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s