Les dangers de la psychiatrie… Electrochocs toujours autorisés, psychotropes et abus.

Lors de nos recherches, nous avons trouvé des informations ahurissantes et pourtant avérées concernant la psychiatrie et ses dangers.

Entre autres, saviez-vous que:

Les électrochocs sont toujours autorisés et utilisés en France.

Et si son efficacité est dite « admise dans le monde psychiatrique« , la liste des effets secondaires que l’on trouve dans cette description plutôt précise de la méthode en question faite par un psychiatre, ne semble gêner personne parmi eux, pas plus que les témoignages de patients qui ont vécu cela comme de la torture. Vous trouverez, en cliquant ici, le témoignage vidéo d’un homme qui après un traitement par électrochocs pour dépression, avait un tel mal de tête, qui ne semblait jamais devoir disparaître, qu’il s’est pendu. En suivant ce lien, vous trouverez également le témoignage d’un jeune homme qui, à 16 ans, dit avoir eu « le cerveau détruit » par les électrochocs ; après avoir perdu la mémoire – l’un des effets secondaires dits « acceptables » et acceptés par le monde psychiatrique – il a dû réapprendre à lire, à jouer du piano… Les témoignages ne manquent pas pour s’opposer à la défense ardente des électrochocs par les psychiatres.

« Le CPT est très préoccupé lorsqu’il constate que l’E.C.T. est administrée sous sa forme non atténuée (c’est-à-dire sans anesthésiques et myorelaxants); cette méthode ne peut plus être considérée comme acceptable dans la pratique de la psychiatrie moderne. Indépendamment des risques de fractures et autres conséquences médicales fâcheuses, le procédé en tant que tel est dégradant à la fois pour les patients et pour le personnel concernés. »

A vous de vous faire votre opinion!

10% des psy couchent avec leurs patients. Plus ici.

Les psychiatres qui violent leurs patientes, pas une légende urbaine. 

D’autres témoignages : Melun, Metz, Gommegnies, Rambouillet

Les tranquillisants et les psychotropes pourraient provoquer la maladie d’Alzheimer.

Interview de Bernard Bégaud, Pharmacologue, épidémiologiste à l’université de Bordeaux, responsable de l’étude sur les benzodiazépines, en suivant ce lien.

La psychiatrie française est dénoncée, comme vous pouvez le lire ici, au CPT, Comité Européen pour la Prévention de la Torture – dont vous trouverez les normes ici -.

-De nombreux psychiatres sont condamnés chaque année : ici, pour homicide involontaire – cliquez, pour plus de détails, ici -. Dans ce second article, vous pourrez lire que 2 psychiatres ont été condamnés pour homicide involontaire, plus précisément causé par des neuroleptiques.

-D’après les psychiatres, « un tiers des personnes, dans chaque pays, souffre de troubles mentaux«  – voir ligne 4 -. Sur 60 millions de français, combien de psychiatres selon vous?

Procès Breivik: expertise et contre-expertise, les psychiatres incapables de reconnaître ou non une psychose? La psychiatrie perd sa crédibilité.

-Familles brisées par des placements arbitraires en psychiatrie, enfants drogués… La psychiatrie, outil de coercition ?

Ne fermez plus les yeux sur ce que nous cachent les médias… cherchez sur internet, renseignez-vous. Et surtout, soyez prudents.

Advertisements

10 commentaires sur “Les dangers de la psychiatrie… Electrochocs toujours autorisés, psychotropes et abus.

  1. Encore un super article! Je lis de plus en plus les articles de ton blog… ils sont top! bravo et bonne continuation. Slevin

    • Merci! Je suis heureuse que ce blog vous plaise et vous renseigne! Le vôtre est de même intéressant! Je ne connaissais pas le site « Tu mourras moins bête » entre autres! Bonne continuation également!

  2. Oiseau-de-Pluie dit :

    Psychiatres = Nazis !
    Ils m’ont détruite. Je souhaite aux psychiatres qui détruisent leurs patients d’être bourré de neuroleptiques jusqu’à ce qu’ils deviennent des légumes, je souhaite qu’on les attache et qu’on les mette en chambre d’isolement.

    • Bonjour,
      J’imagine que si vous dites cela, c’est que vous avez du vivre quelque chose de très difficile. Il est bien que des gens témoignent de ce qu’ils ont vécu en psychiatrie, car de leur côté, les psychiatres continuent de défendre leurs méthodes et de les estimer beaucoup moins dures qu’auparavant. Il est judicieux que des patients leur disent que ce n’est pas forcément un avis partagé et qu’il existe des dérives dans ce métier comme dans tous les autres.
      Bien cordialement.

  3. Ameth dit :

    Article très pertinent qui rejoins un peu sur ce que j’ai écris récemment

    ça devrait vous intéresser
    http://plumedamethyste.wordpress.com/2015/01/06/quand-science-sans-conscience-ruine-la-france-reflexion/

    Bonne continuation sur la blogosphère !

  4. comitecedif dit :

    Parlons aussi de ces familles brisées, de ces placements arbitraires, des enfants drogués à la ritaline : https://comitecedif.wordpress.com/2014/12/19/la-psychiatrie-en-tant-quoutil-de-coercition/

  5. carpentier dit :

    Bonjour,
    J’ai toujours pensé que certains psychiatres étaient plus mal en point dans leur tête que leurs patients, d’où les dérives de traitements pour en faire des êtres à l’état végétatif? Un problème d’addiction doit-il être traité dans un établissement sans alcoologue, sans addictologue ne comprenant que des psy? Est-il normal que je sois SORTIE DE L’ETABLISSEMENT PSYCHIATRIQUE SANS COURRIER pour le médecin traitant ? Mais avec une ordonnance chargée à bloc 3 neuroleptiques : THERCIAN ATYMIL ABILLIFY, DEROXAT anti-dépresseurs, un anxiolytique à raison de 10 cachets par jours pour ne pas nommer le Valium!!! Somnifère et SELINGROil… Il s’agit là d’une clinique privée du LOIRET d’où on ressort pire qu’en y entrant et où un patient s’est suicidé dans sa chambre la nuit. Si vous connaissez ce genre d’établissements, merci de me répondre. Je ne pense pas être à coté de la triste réalité. Merci de me lire.

    • hugosylvestre dit :

      Bonjour Carpentier,
      On ressent effectivement votre trouble dans votre message, et j’espère qu’un psychiatre qui lira votre commentaire y répondra afin de vous expliquer ce que les psychiatres qui vous ont suivi ne vous ont pas expliqué, comme les raisons de votre lourde médication. Vous posez également de bonnes questions auxquelles seul un psychiatre pourrait répondre, concernant l’absence d’addictologue dans un établissement où sont admises des personnes qui connaissent ces troubles. Peut-être des psychiatres sont-ils mieux formés à traiter ces troubles ? Si un psychiatre lit ceci et souhaite répondre, nous serons heureux d’obtenir des réponses à ces interrogations.
      Ensuite, ce qui ressort de votre commentaire est notamment le fait que votre malaise vis à vis de cette lourde médication n’ait pas été pris en compte. Bien sûr, j’imagine que parfois, les psychiatres estiment nécessaire la médication face à certains troubles (en cas de risque de suicide par exemple? Cela reste une supposition…). Mais que pourraient-ils proposer ou proposent-ils lorsque la personne préférerait une solution annexe et souffre de cette médication? Il serait vraiment intéressant qu’un psychiatre nous propose des éléments de réponses à ces interrogations, afin de pouvoir confronter votre expérience et afin de vous aider à comprendre ce qui vous est arrivé.
      Je suis navré de voir que votre séjour dans un établissement psychiatrique vous ait tant marqué et je vous souhaite qu’il n’en soit jamais plus ainsi.
      Enfin, ce site a pour but de trouver des solutions face aux faux psy et aux abus qui peuvent détruire des vies, et à eux uniquement. C’est pourquoi les vrais psy, les personnes bien intentionnées qui souhaitent, en lisant des commentaires comme le vôtre, réconcilier les patients avec les psy – les vrais psy – sont les bienvenus pour s’exprimer, conseiller, voire même aider les personnes qui recherchent des informations ou un conseil.
      Merci pour votre commentaire, Carpentier. J’espère que vous aurez des réponses d’un psychiatre ou d’une personne qui partagera comme vous, son expérience.
      Bien cordialement,
      Hugo Sylvestre, collaborateur Faux Psycho.

  6. Steven dit :

    La psychiatrie est plus destructrice que aidante.
    Dans le cas de la personne qui s’est pendu suite à un traitement par électrochocs pour la dépression, la psychiatrie est responsable de sa mort selon moi.

    • hugosylvestre dit :

      Bonjour Steven,
      Vous avez raison! Dans ce cas, la psychiatrie est entièrement responsable. L’homme qui s’est pendu a été trouvé à temps, il me semble, pour être pris en charge.
      Après, les points de vue divergent énormément, entre unique traitement et torture. Pour en avoir discuté avec plusieurs psychiatres, il semblerait que globalement, le monde de la psychiatrie croit réellement aux bienfaits de l’électroconvulsivothérie pour guérir la dépression, au point de désirer poursuivre les recherches sans envisager de s’en détourner pour une autre méthode. Y-a-t-il du vrai dans le fait ces bienfaits pourraient offrir une réelle et bonne solution dans l’avenir? Difficile à dire. Il est vrai que la dépression peut avoir des causes génétiques, et que dans ce cas, même les médecins amateurs de traitements médicamenteux lourds ne peuvent rien.
      Pour autant, les patients qui ont souffert existent bel et bien, et la psychiatrie ne doit pas les considérer comme « négligeables » au motif de la recherche. Quant aux traitements médicamenteux, de plus en plus de médecins y sont réfractaires, même pour la dépression. C’est un sujet complexe où les avis divergent énormément. Se donne-t-on vraiment les moyens de trouver d’autres solutions? Je l’espère. C’est la réponse la plus objective que je peux vous faire, quelle que soit mon opinion personnelle.
      Bien cordialement,
      Hugo Sylvestre, collaborateur Faux Psycho.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s